Etape 2. Entre faim et satiété

Publié le Mis à jour le

Comme promis en étape 1, voici l’étape 2.

Pourquoi mangeons-nous ? Pour fournir du « carburant » , de l’énergie à notre organisme. Quel est le signal qui nous dit de manger ? En temps normal c’est la faim. Cette sensation de faim arrive quand notre glycémie (taux de sucre dans le sang) est bas.

Et quand nous arrêtons-nous de manger ?

Quand notre organisme nous fait ressentir la satiété en envoyant différents messages à notre cerveau.  Nous sommes alors rassasiés pour quelques heures, et puis la faim se fait à nouveau sentir.

Notre organisme sait naturellement « calculer », notamment grâce à une hormone la leptine, les entrées énergétiques (ce que l’on mange) et les dépenses énergétiques (métabolisme de base pour les fonctions vitales + activité physique), ce qui lui permet de réguler l’appétit en fonction des besoins.

Mais d’autres facteurs entrent en ligne de compte que les messages envoyés et reçus par notre cerveau : les rythmes sociaux (on se met à table à des horaires où l’on n’ a pas encore faim pour manger avec ses collègues, en famille, entre amis), le psychologique, le cognitif (par exemple décision de se restreindre).

Et si vous écoutiez votre cerveau ? Soyez attentif aux signaux envoyés par votre hypothalamus. Est-ce que vous mangez parce-que vous avez faim ? Ou bien mangez-vous avant d’avoir faim ? Vous pouvez faire le test de la faim (on trouve des grilles sur le net). Le matin, vous ne mangez pas (mais vous pouvez boire de l’eau, café, thé) et vous attendez d’avoir faim. Notez sur une échelle de 0 (pas faim) à 10 (très faim) ,  votre faim, puis mangez. Recommencez le lendemain, mais attendez davantage (note plus élevée que la veille)  pour manger (et notez de 0 à 10). Vous pouvez faire ce test quelques jours pour faire connaissance avec votre faim, apprendre à reconnaître les signaux. Le mieux est de le faire quand vous n’avez pas d’impératifs sociaux tels que la pause déjeuner au travail ! Un week-end ou pendant les vacances sont de bons moments et pourquoi pas le faire en famille. Attention, si vous avez des prises de médicaments, des problèmes de santé tels qu’un diabète, consultez votre médecin avant de réaliser ce test.

Ensuite, quand vous mangez,  lentement, dans le calme, regardez, sentez ce qui est dans votre assiette, prenez-le temps de savourer, mastiquez ce qui est dans votre bouche, faîtes jouer tous vos sens .. pendant que vous vous alimentez, soyez à l’écoute de votre satiété. Arrêtez vous de manger quand votre organisme vous signale qu’il n’a plus faim et non pas quand votre assiette est finie :). Pour cela écoutez-vous..

Vous pouvez noter vos sensations faim et satiété,cela vous permettra de mieux faire connaissance avec ces 2 sensations qui régulent votre appétit. Rendez-vous en Etape 3 pour manger et dépenser.

Et une phrase entendue lors d’une conférence « Si on mange sans avoir faim, on ne peut pas être rassasié, puisqu’on n’a pas faim ». Cela semble évident, et pourtant …

2 réflexions au sujet de « Etape 2. Entre faim et satiété »

    […] à l’écoute de vos sensations de faim et de satiété (voir étape 2), peut-être avez-vous commencé à manger à votre faim et pas plus que ce dont votre organisme a […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s